Les opérations aériennes

En matière d’opérations aériennes, le commandement de la Défense aérienne et des Opérations aériennes assure un rôle d’expert au profit du Chef d’état-major des armées.

L’Etat-major opérationnel air (EMO Air) est chargé de la planification des opérations aériennes et de la réalisation des missions opérationnelles dans les domaines de la prévention, la protection et la projection;


La prévention :

   

 

    - prépositionnement des forces et des moyens (Djibouti, Tchad, Antilles) ;

    - renseignement (satellite Hélios, Mirage F1CR, Rafale en 2008).


La protection :

    - nationale dans le cadre de la police du ciel ;

    - surveillance spatiale avec le système de détection Graves ;

    - des bases déployées, (moyens de défense sol-air et aériens).


La projection :


- de puissance, avec un large spectre de capacité, qui confère à l’Armée de l’air les moyens adaptés à toutes les missions. Elle peut compter sur sa flotte d’avions de chasse (Mirage de défense aérienne, Mirage d’attaque au sol, Rafale, avec leurs armements de précision et leurs missiles de croisière) et de ravitailleurs (C135 FR) ;

- de force, grâce à sa flotte d’avions de transport (Airbus A 310 et A 340, C160 Transall, C 130 Hercule, C235 Casa, et bientôt l’A 400M), l’Armée de l’Air possède la capacité de déployer les structures de commandements (opératifs, de niveau interarmées, et tactique en particulier la composante Air) dans les missions engagées par la France, ainsi que les moyens de soutien (en particulier de communication et d’information).

Retour à "Missions" du CDAOA