Historique


Le commandement de la Défense aérienne et des Opérations aériennes, créé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, a fait l’objet de nombreuses évolutions au cours de son histoire, pour lui garantir l’efficacité et la réactivité indispensables pour l’exécution de sa mission.

- Le Commandement de la défense aérienne du territoire (DAT) :
Ce commandement est crée le 1er février 1945, en exécution d’un décret du 20 janvier 1945 et de l’instruction ministérielle du 31 janvier 1945, il est d’abord situé à Versailles, puis à Paris à partir de fin 1958, avec son état-major à Taverny à partir de mai 1960.

Le 3 février 1960, la réorganisation de la DAT fixe les attributions du commandement, assuré en temps de paix, par le Chef d’état-major de l’Armée de l’air et en temps de guerre, par un général commandant la DAT.

- Le Commandement de la défense aérienne (DA) :
Le 27 mai 1961, création du « Commandement de la Défense Aérienne » sous les ordres d’un officier général qui relève pour l’exercice de ses attributions, du Premier Ministre et du Ministre des Armées. Cet officier général dispose d’un état-major, d’un centre d’opérations aériennes (CODA) et de moyens de l’Armée de l’air constitués en groupement d’unités aériennes spécialisées (GUAS).

- Le Commandement de la défense aérienne - Commandement «air» des forces de défense aérienne à Taverny (DA - CAFDA) :
L’instruction particulière du 23 juin 1961 fixe l’organisation générale du Commandement Air des Forces de Défense Aérienne. Les zones aériennes de défense Nord et Sud sont crées en juillet 1961 avec leurs commandements spécifiques.
Le 15 janvier 1962, le Premier ministre donne les directives générales pour l’établissement du Plan de défense Aérienne.
A partir du 26 janvier 1965, les attributions des Commandants de zones aériennes de défense sont  définies. Ils disposent respectivement d’un état-major, d’un centre d’opérations, de moyens de détection et de contrôle et de moyens d’interception.


- Le Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) :

La Défense aérienne (DA) change d’appellation le 1er juin 1994 pour devenir le Commandement de la Défense aérienne et des Opérations aériennes (CDAOA), conformément au décret du 18 mars 1994 qui redéfinit ses missions, notamment en matière de surveillance spatiale et élargit son champ de responsabilité à la conduite des opérations aériennes. Le Centre d’opérations de la défense aérienne(CODA) devient alors le Centre de conduite des opérations aériennes (CCOA). En septembre 2007, il déménage sur la Base aérienne 942 «Capitaine Jean Robert» de LYON - MONT DE VERDUN et prend la dénomination de Centre national des opérations aériennes (CNOA).