Les SIC relèvent le défi de Noble Ardent

Publié le par CDAOA

Sans transmissions, pas de mission. Les systèmes d’informations et de communications (SIC) jouent un rôle central dans le déroulement des opérations aériennes. Ils permettent l’échange de l’ensemble des informations nécessaires à l’élaboration de la stratégie aérienne du théâtre. Grâce aux SIC, le commandement dispose d’une vision précise de la situation globale du terrain, aperçu indispensable à une réaction adéquate. Les capteurs, comme les radars, permettent notamment de localiser les menaces ou d’observer l’ennemi.

L’exercice Noble Ardent 08 comprend 17 sites déployés sur le territoire français, dont un principal : celui de la base aérienne de Solenzara centralisant l’ensemble des informations de l’exercice. Près de 250 techniciens sont mobilisés sur l’ensemble des sites (120 à Solenzara). Tous sont raccordés par un réseau d’exercice permettant à chacun de disposer de l’ensemble des applications opérationnelles et de pouvoir échanger les informations. La mise en place des réseaux informatiques, la téléphonie, la sécurisation des informations échangées... Voici quelques-uns des champs d’action des SIC.

Le lieutenant-colonel Fourcaud est à la tête de l’équipe SIC déployée sur la base aérienne 126 de Solenzara, secondé par le lieutenant-colonel Thiallier. “Le déploiement a débuté il y a deux mois environ, détaille le Lcl Thiallier. En partant de rien, il a fallu implémenter les différentes structures, puis les équiper des serveurs et matériels informatiques appropriés. Cela a nécessité un travail considérable.”

L’équipe SIC a planifié l’exercice depuis de nombreux mois. L’architecture SIC a été élaborée longtemps en avance et les premiers échelons précurseurs sont arrivés sur la base aérienne six semaines avant le début de l’exercice.

L’installation a commencé dès le mois de juillet 2008 avec la mise en place des premiers shelters et des cables de télécommunications. Plusieurs SAMD ont été déployées pour l’occasion, ainsi que des stations de liaisons satellitaires Syracuse. A la fin du mois d’août, le gros du détachement est arrivé, suivi par les structures de commandement SIC.

Les SIC sont composés de deux cellules : de l’ACISC en charge de la préparation et de la conduite de l’exercice et de l’ESIC de théâtre, responsable de la mise en place des structures. Durant l’exercice, les SIC sont rattachés au commandement des “Force enablers”. “Mon rôle est de conseiller le commandement sur l’opportunité de déployer tel ou tel type de moyens, explique le Lcl Fourcaud. Je dois fournir une image la plus fidèle possible des moyens SIC à sa disposition.” Pour les SIC, pas de droit à l’erreur ou à l’approximation. “Lorsque les joueurs arrivent, tout doit fonctionner pour permettre à l’exercice de commencer, détaille le Lcl Fourcaud. L’ensemble des participants jugent cela normal sans se rendre forcément compte du travail.” Un défi de taille que les techniciens SIC ont une fois de plus relevé.

Publié dans actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article