Interview du Lcl Maurino, en charge de l'animation EXCON

Publié le par CDAOA

Tout d'abord, j'aimerais que vous vous présentiez à nos lecteurs
Je suis le Lieutenant colonel Maurino, de l'armée de l'air espagnole, et j'ai été affecté au Commandement de la Composante Air à Izmir en Turquie. Je suis l'officier projet de cet exercice.

Depuis combien de temps travaillez vous sur Noble Ardent ?
Comme vous vous en doutez, la planification d'un exercice est un processus à la fois long et complexe. Selon les normes OTAN, douze mois sont nécessaires pour préparer ce type d'exercice. J'ai commencé ce travail il y a un an à peu près, vers la fin 2007.


Quel est exactement votre rôle au sein de l'EXCON?

Je suis à la tête de l'EXCEN. Mon rôle n'a aucun sens si l'on ne tient pas compte du rôle du chef de la SITCEN, le Commandant THOBEN, qui lui est le « chef d'orchestre » de l'équipe chargée de l'animation. des forces adversaires.  En fait, lui et moi ne faisons qu'un. En ce qui me concerne, je m'occupe plus particulièrement de l'exécution de l'exercice dans son ensemble et m'assure que tout se déroule conformément à ce qui a été planifié. Le Commandant THOBEN est chargé de la coordination de l'équipe chargée d'animer les joueurs.

Pouvez vous nous donner un aperçu de l'organisation de l'EXCON ?
L'animation est en perpétuel mouvement, elle évolue sans arrêt. Elle génère des évènements et incidents en temps opportun de manière à rendre le scénario aussi réaliste que possible, cohérent et compréhensible pour les joueurs. Le but est de créer à l'attention des joueurs, un environnement opérationnel. Par ailleurs, nous créons un certain nombre de situations mineures dont le but est d'entraîner le French JFACC et ses unités, à utiliser ses moyens de manière réactive et pertinente. (je ne vais pas m'attarder sur l'organigramme de la structure EXCON qui a déjà été expliqué dans la Newsletter n°2.


Rencontrez vous des difficultés dans la coordination entre l'EXCON et le JFACC Français ?
Et si oui, lesquelles ?

Pas du tout ! La coordination est excellente, mais elle ne l'est pas seulement maintenant, pendant l'exercice, elle l'a été aussi tout au cours de la planification. Cela fait des mois que l'on travaille ensemble dans une excellente atmosphère. La preuve en est le plan complet et précis que nous avons produit pour l'exécution de cet exercice. J'aimerais ajouter que l'équipe du Real Life Support française joue un rôle remarquable depuis le début de cet exercice.

L'EXCON est la partie où le caractère multinational de la participation à cet exercice est le plus significatif. Vous confirmez ?
Oui, en effet ! L'EXCON est le plus bel exemple dans cet exercice NAT 08. Pas moins de 13 nationalités différentes font partie de l'EXCON, toutes membres de l'OTAN. Les personnels n'ont pas seulement été déployés à partir de CC  Izmir, mais également à partir des différents quartiers généraux de l'OTAN, tels que le JFC Naples, JC Lisbonne et éléments sous-jacents tels que le CAOC 5 (Poggio Renatico) and Tur AOCC. Nous devons garder à l'esprit que la participation multinationale à cet exercice est officielle et active.

Après une semaine, que pensez vous du déroulement de l'exercice jusqu'ici ?
Je suis très satisfait. Notre principal objectif était de fournir au JFACC et à ses unités, un scénario réaliste dans le but de les entraîner. Je pense que tout se déroule comme nous l'espérions. Les participants ont l'opportunité de corriger les erreurs et éventuelles imperfections. C'est d'ailleurs le but des exercices. Mais je suis confiant qu'au final, cet exercice remportera un véritable succès.




Publié dans actu

Commenter cet article